© 2017 - Propriété de My Cooking World - Site réalisé par Brief Spirit

Crédit Photos Henrietta Richer, Pauline Goyard et Carmen del Campo

  • Admin

Verrines de panna cotta au matcha - 18 Septembre 2015

Nous avons préparé un dîner japonais à la maison l’autre soir, pure style izakaya avec des gyozas, des eda-mame et d’okonomiyaki à la façon d’Osaka… et pour le dessert, on ne pouvait que suivre le thème de la soirée et concocter quelque chose de japonais, alors, j’ai pensé à des verrines de panna cotta au matcha, servis avec des kaiyaki, des petits gâteaux en forme de dorade (kai) fourrés d’anko (la pâte sucrée d’azukis, petits haricots rouges japonais)



J’ai acheté les Kaiyaki dans le K-Mart de la Rue Sainte Anne, et il faut dire qu’ils n’étaient pas terribles… trop secs et farineux, rien à voir avec la texture originale moelleuse et soyeuse des Kaiyaki que l’on retrouve partout au Japon.


La prochaine fois, je ferai moi même des dorayakis, la même idée, mais pas en forme de poisson, car je n’ai pas les moules nécessaires pour les kaiyaki… (à ajouter à ma liste de courses pour mon prochain voyage au Japon…)


Bon, on passe à la recette des verrines, car ceux-ci si, ils étaient faites maison de A à Z 🙂


INGRÉDIENTS (pour 4 personnes)



COMMENT FAIRE

BISCUIT DACQUOISE

  1. Préchauffer le four à 240°C

  2. Monter les blancs en neige en ajoutant le sucre semoule à la fin pour bien serrer la meringue.

  3. Ajouter le sucre glace et le poudre de noisettes en mélangeant délicatement à la marise.

  4. Ajouter ensuite la farine de la même façon.

  5. Étaler sur 1 cm d’épaisseur sur un tapis flexipan ou une plaque de four couverte de papier cuisson, et bien lisser avec une spatule coudée.

  6. Enfourner pendant 5 minutes (le four est très chaud et la cuisson très courte. Faire attention à ne pas sur-cuire le biscuit!)

  7. Laisser tiédir et détailler 8 cercles à l’aide des verrines de présentation.



PANNA COTTA AU MATCHA

Panna cotta signifie “crème cuite”, et pour faire des desserts à base de “panna cotta”, on n’a qu’à cuire la crème, si simple que cela. Toute la complication de notre recette d’aujourd’hui, c’est de laisser fixer la première couche de panna cota avant de faire la deuxième. Pour cela, nous allons diviser les ingrédients de la panna cotta en deux moitiés et préparer la même recette deux fois.


La recette classique de panna cotta n’a pas de matcha (évidement) et utilise le double de sucre que ce que j’ai mentionné ici. Les desserts au matcha ne sont pas très sucrés, pour faire ressortir le goût amer du thé, alors, je préfère réduire le contenu en sucre pour cette préparation, mais vous pouvez doubler la quantité si vous le souhaitez.


  1. Tremper 1.5 feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

  2. Faire cuire la moitié de la crème avec la moitié du sucre et 1 c.à.s. de thé matcha. Mélanger bien avec le fouet.

  3. Quand la crème commence à bouillir, retirer du feu et ajouter la gélatine essorée.

  4. Mélanger bien au fouet et verser dans les verrines sur une couche de biscuit dacquoise.


MONTAGE

  1. Serrer un cercle de dacquoise au fond de chaque verrine et couvrir d’une couche de panna cotta au matcha jusqu’à finir la quantité préparée.

  2. Filmez au contact et laisser refroidir une petite demi-heure (vous pouvez le mettre au congélateur quelques minutes, une fois la panna cotta refroidie (il ne faut pas mettre des préparations chauds dans le frigo/congélateur!)

  3. Une fois la première couche fixée, superposer un deuxième cercle de dacquoise et verser la deuxième partie de la panna cotta, que nous aurons préparé lors de la phase de refroidissement de la première.

  4. Filmez au contact et laisser refroidir et ranger au frigo jusqu’à la dégustation (ce dessert peut être préparé la veille sans problème)



5.  Juste avant la dégustation, saupoudrer les verrines avec la dernière c.à.s. de matcha à l’aide d’un passoire fin

6.  Servir avec des kaiyaki chauds à côté



Et bon appétit!

4 vues