• My Cooking World

Lussekatter, la brioche de la Sainte Lucie

On continue dans la lancée des brioches festives pendant les courts jours de l'avent, avec les brioches safranés de la Sainte Lucie, les Lussekatter, une belle tradition suédoise que j'ai découvert à Tokyo grâce aux aléas de la vie...


Lussekatter veut dire "les chats de Lucie", car la forme de cet gâteau est sensée représenter un petit chat recoquillé (allez, avec un peu d'imagination on y arrive...)




Le 13 décembre, la Suède fête Lucia, festivité en honneur de Sainte Lucie de Syracuse, morte martyr au début du 4ème siècle. Il s'agit de la célébration la plus populaire du pays, avec celles de Midsummer.

Les enfants s'habillent avec des longues tuniques blanches et marchent en procession en chantant.

Une fille, Lucia, marche en tête du cortège, portant une couronne de bougies sur la tête, qui symbolise la lumière que Lucia apporte au monde, si obscure dans les longs hivers nordiques... Elle porte également une ceinture rouge, symbole du martyre de la sainte.

Les autres filles portent également des couronnes sans bougies, elles portent celles-ci dans la main.

Les garçons coiffent ses têtes avec des chapeaux pointus tous blancs et portent des baguettes avec une grande étoile dorée.

Lucia et son cortège, apportent la lumière et la joie aux Suédois pendant les sombres jours d'hiver scandinaves.


Comme je vous disait plus haut, j'ai connu cette tradition au Japon, quand je faisais mes études de Business Japanese à l'école Naganuma. Une de mes camarades, Linda Bradley était Suédoise, et assez proche de l’Ambassade de son pays pour se faire prêter une panoplie complète pour nous habiller à la façon de la Sainte Lucie pour le festival de Noël de l'école (j'avais 35 ans à l'époque, on n'était pas des petits enfants, mais on s'est amusés comme s'on l'était encore!)


On a défilé en suivant Lucia, qui portait sur sa tête des vraies bougies allumées comme une pro...

... et on a chanté comme des chérubins. Qu'est-ce qu'on avait l'air sache!


Voilà, c'est tout pour un joli souvenir qui tombe pile poil à la bonne date :)


Et maintenant, la recette, car si vous êtes ici est surtout pour la recette des Lussekatter, n'est-ce pas?




INGRÉDIENTS (pour une douzaine de petits brioches)

  • 100 g de sucre

  • 150 ml de lait

  • 375 g de farine

  • 100 g de beurre demi-sel

  • 1 œuf

  • 25g de levure fraîche de boulanger

  • 50 g de raisins secs

  • quelques brins de safran

  • 1 jaune d’œuf pour la dorure



COMMENT FAIRE

  • D'abord, faire tremper les raisins secs dans du cognac ou un autre liqueur. On peut même le faire la veille s'on y pense. Vous pouvez les tremper dans de l'eau, si vous préférez ne pas utiliser de l'alcool (c'est ce que j'ai fait car ils sont destinés aux enfants de l'école de Gabriel, et même si l'alcool s'évapore au four...)

  • Piler les brins de safran avec une cuillère de sucre et ajouter 1 c.à.s.du même liqueur que pour les raisins (j'ai ajouté 1 c.à.s d'eau). On peut tout faire la veille.

On dirait le soleil! Voilà la lumière de Lucia dans les Lussekatter...
  • Émietter la levure fraîche et la dissoudre dans quelques cuillerées de lait tiède. Ajouter au mélange safrané et bien diluer l'ensemble.


  • Dans le bol d'un robot, mélanger le sucre et la farine, ajouter le mélange de levure et de safran et commencer à pétrir.

  • Quand la pâte est homogène, ajouter le reste du lait et l’œuf petit à petit, et continuer à pétrir.

  • Faire fondre le beurre et l'ajouter tout en continuant à pétrir.

  • Ajouter les raisins sans le jus (penser à réserver quelques unes pour la décoration) et incorporer délicatement à la pâte dans un bol.

  • Couvrir le bol avec un torchon et laisser lever dans un endroit tiède (à moins de 40C) pendant 1h minimum, jusqu'à ce que la pâte double son volume.

  • Dégazer la pâte dans un plain de travail fariné, couper en une douzaine de pâtons réguliers et façonner les Lussekatter sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

  1. D'abord faire des petits boudins et les laisser reposer environ 10 minutes.

  2. Ensuite rouler les boudins pour en faire des longues "saucisses" de 10-15 cm de long, et laisser reposer quelques minutes encore.

  3. 4. Rouler ensuite chaque saucisse sur elle même en faisant des spirales en sens opposés dans chacune des extrémités pour venir former un "8" avec chacune

  • Décorer avec une raisin sec chaque "rond" de l'huit.


  • Couvrir et laisser lever dans un endroit tiède au moins une demi heure ou jusqu'à ce que les brioches aient doublé sa taille.



  • Badigeonner avec le jaune d’œuf détendu avec 2 c.à.s. d'eau chaude.

  • Enfourner 10 minutes dans un four à 220C


Déguster avec du vin chaud (glögg)...


...ou une autre boisson chaude.



Ces gâteaux sont typiques de la Saint Lucie, mais se mangent tout le long des fêtes de Noël avec des pepparkakkor (des biscuits aux épices) qui ne manquent jamais pour les fêtes d'hiver en Suède.


Si vous en faites trop, vous pouvez bien les congeler et les sortir au four et mesure pour les goûter hivernales.


Gabriel adore ces petites brioches, je lui ai préparé un grand plateau pour l'école, pour qu'ils fêtent la Sainte Lucie entre camarades de classe, avec des petits Lussekatter, comme en Suède ( et au même temps nous évitons de tout manger à la maison...).



Et j'en profit aussi pour souhaiter une excellente fête à ma mère, qui s’appelle Lucia, ma cousine Petra-Lucia, la fille de mon autre cousine, Lucia, ma grand-mère Lucia (D.E.P.) et toutes les autres Lucia, Lucie, Lucy... :).


Bonne fête à toutes!




© 2017 - Propriété de My Cooking World - Site réalisé par Brief Spirit

Crédit Photos Henrietta Richer, Pauline Goyard et Carmen del Campo