© 2017 - Propriété de My Cooking World - Site réalisé par Brief Spirit

Crédit Photos Henrietta Richer, Pauline Goyard et Carmen del Campo

  • Admin

Tapas & Pintxos (1) - 16 Juin 2015

Les tapas espagnols sont maintenant mondialement connus. Les Espagnols ne mangent des tapastout le temps, comme les Japonais ne mangent pas de sushi tous les jours, mais nous aimons bien le concept de partage, les repas conviviaux et “salir de tapas” (faire une sortie tapas) avec les collègues après le boulot en semaine ou avec la bande de copains le weekend.



Les étrangers qui visitent l’Espagne adorent aussi cela, une fois qu’ils ont compris qu’on peut avoir un dîner complet sans faire entrée-plat-dessert… C’est le côté convivial, le fait de goûter à plein de petits plats différents et même la possibilité de changer de local le temps d’un dîner qui rend le concept de “tapeo” si populaire.


L’origine des tapas n’est pas très claire, mais il y a deux légendes sur l’origine de cette coutume. Selon la première, Il était habituel de couvrir les verres de vin ou de bière pour empêcher les mouches de venir goûter les boissons… pour cela, on utilisait une petit assiette placée sur le verre, sur laquelle on déposait un petit morceau à manger. En espagnol le verbe “couvrir” c’est “tapar“, et la tapa, est le “couvercle”. Selon la seconde légende, l’habitude de servir quelque chose à manger viendrait de l’effort pour empêcher les gens de trop boire avec l’estomac vide… en donnant un peu à manger avec les boissons alcoolisés, on évitait que les gens ne tombent malades au bout de quelques verres… Quoi qu’il en soit, l’habitude de proposer des tapas avec les boissons a une longe tradition partout en Espagne, et nous l’aimons bien.


Parfois les tapas sont très simples, des cacahuètes, des olives, des pop-corn ou des chips, question de grignoter quelque chose avec la caña de cerveza (petit verre de bière), si populaire en Espagne surtout quand il fait chaud. Les tapas sont souvent des petits assiettes de plats cuisinés traditionnels, exposés dans des petites vitrines sur le comptoir des bars, mais depuis quelques années, les tapas deviennent des vrais micro plats gastronomiques très recherchés et rivalisant en créativité, présentation, goût et ingrédients d’exception. Les tapas les plus populaires sans doute, l’omelette de pomme de terre (la tortilla de patatas ou tortilla española) et les croquettes de jambon iberique (croquetas de jamos ibérico), font partie de la culture gastronomique populaire de l’Espagne, des recettes traditionnelles qui passent de mère en fille…



Le nord de l’Espagne, Pais Basque et Navarra, est le paradis des “pintxos“, une variante des tapas qui se sert sur une tranche de pain. Normalement il y a un cure-dent (palillo o pintxo) pour maintenir le pintxo en place, et la tradition demande de mettre les cure-dents de côté sans les jeter, car au moment de l’addition on compte le nombre de cure-dents pour calculer la quantité de pintxosmangés. Le prix du pintxo peut aller de 1€ à 3-4€ selon la complexité de celui-ci et les ingrédients utilisés. La dernière fois que je suis allée de “pintxos” en Espagne c’était à Barcelone (oui, c’est une tradition basque, mais elle est bien répondue dans tout le territoire de l’Espagne) et on a passé un très bon moment dans un grand bar qui proposait des dizaines de pintxos différents, les uns plus délicieux que les autres, et tous au même prix: 1€. Cela veut dire que avec 10 pintxos et 3 verres de vin, on a dîné super bien pour moins de 25€…


En Navarre, la semaine du pintxo est le rendez-vous gastronomique le plus important de l’année. Bars et restaurants concourent pour proposer le pintxo de l’année, et le vainqueur sera sacré par clients et jury avec une reconnaissance éternelle.


Navarra, Semaine du 2015 ,

http://www.semanadelpincho.es/


Aussi à Vitoria, au sud du Pais Basque, la tradition des pinchos (pintxos) est sublimée dans une semaine gastronomique dédiée à ces petits micro joyaux culinaires. Le concept traditionnel de la tranche de pain et le cure-dent évolue avec le temps pour une présentation de plus en plus sophistiquée sur verrines, ardoises, avec des sauces en pipette, des pintxos tridimensionnels pleins de textures et couleurs…


Alava, semaine du pintxo 2014.

http://www.vitoriagastronomica.com/


Aussi à Madrid, l’un des quartiers le plus populaires pour le “tapeo” vient de fêter sa “semaine du pintxo”, avec une offre imbattable: une pincho et une petite bouteille de bière pour 2.5€, de quoi se régaler en temps de crise…42 bars et restaurants ont participé à cette “Latina Pincho Week” (du 28/05 au 14/06, plutôt une quinzaine qu’une semaine alors…) avec des propositions aussi tout à fait gourmandes…


Madrid, Latina Pincho Week 2015.

http://www.gastronosfera.com/es/rutas-y-jornadas/la-latina-pincho-week


Et alors, envie de tapas et pintxos maintenant?

Après cet apéritif, je vous prépare un autre article sur la Table d’hôtes Tapas et Pintxos que My Cooking World a organisé la semaine dernière au restaurant L’Assiette, à Montmartre, avec les recettes qui vont bien, bien entendu, pour que vous vous régaliez aussi à la maison…

12 vues