• Admin

Soupe à l’ail - 28 Février 2017

On a envie de printemps, mais l’hiver est toujours là, et encore pour quelques semaines c’est le temps des soupes chaudes et gourmandes… Je vous propose aujourd’hui une recette traditionnelle espagnole, que mes amies de Femmepreneurs France ont bien aimé lors de notre dernier Luncheon à Bailly: La sopa de ajo, soupe à l’ail, ou plus correctement Sopa Castellana.



A l’origine, ceci était un mets que les bergers de Castille (la région centrale de l’Espagne, au moins dans mes livres de géographie, cela à un peu changé depuis) faisaient avec des restes de pain dur et des ails. Avec le temps, la recette à évolué tout en maintenant les ingrédients de base, mais elle s’a enrichie avec du jambon serrano, des œufs et de la tomate, et elle est devenue la Sopa Castellana que je vous propose aujourd’hui. La recette est ultra simple et bonne marché mais le résultat est assez surprenant.



En Espagne on la trouve toujours dans las cartes menus hebdomadaires des restaurants en hiver.


C’est aussi traditionnelle de boire cette soupe lors des soirées de réveillon de fin d’année, surtout à Madrid.


Les gens dînent normalement en famille pour la Saint Sylvestre (comme pour le réveillon de Noël), mais juste après minuit, ils sortent entre amis et se rendent souvent aux macro-parties organisés dans des boîtes de nuit ou même dans des salles de sport ou d’autres grandes espaces aménagés pour occasion. La fête (fortement alcoolisée) commence vers 1 heure de matin et ça finisse vers 7-8h, avec des gens complètement bourrés et crevés à force de danser sur son 31(carrément) toute la nuit… Pour tenir le coup, on sert souvent des “sopas de ajo” lors de la soirée qui finisse avec un “chocolate con churros” le matin, parfois inclus aussi dans le billet pour la fête (question d’équilibrer après les whiskys-coca, les gin-tonics et les vodkas…)



En Espagne on la trouve toujours dans las cartes menus hebdomadaires des restaurants en hiver.


C’est aussi traditionnelle de boire cette soupe lors des soirées de réveillon de fin d’année, surtout à Madrid.


Les gens dînent normalement en famille pour la Saint Sylvestre (comme pour le réveillon de Noël), mais juste après minuit, ils sortent entre amis et se rendent souvent aux macro-parties organisés dans des boîtes de nuit ou même dans des salles de sport ou d’autres grandes espaces aménagés pour occasion. La fête (fortement alcoolisée) commence vers 1 heure de matin et ça finisse vers 7-8h, avec des gens complètement bourrés et crevés à force de danser sur son 31(carrément) toute la nuit… Pour tenir le coup, on sert souvent des “sopas de ajo” lors de la soirée qui finisse avec un “chocolate con churros” le matin, parfois inclus aussi dans le billet pour la fête (question d’équilibrer après les whiskys-coca, les gin-tonics et les vodkas…)


INGRÉDIENTS (pour 4 personnes)


  • 3 tomates bien mûres

  • 1/2 baguette de la veille

  • 10 gousses d’ail

  • 2 œufs

  • 3 c.à.s. d’huile d’olive

  • 4 tranches de jambon

  • 1 morceau de chorizo doux (option)

  • sel, poivre, paprika doux





COMMENT FAIRE

  1. Émincer les ails finement et les dorer dans de l’huile d’olive (attention à ne pas trop  chauffer l’huile pour ne pas les brûler). Égoutter et réserver à côté.

  2. Monder* les tomates, les couper en morceaux et les faire revenir dans de l’huile de friture des ails. Écraser bien avec une cuillère en bois et laisser mijoter quelques minutes. (* monder les tomates, c’est “enlever la peau à cru”. Pour cela, on fait un croix avec un couteau aiguisé au dessus de la tomate, et on les plonge 1 minute dans de l’eau bouillante. On les transfère à un saladier avec de l’eau froide, et on attend que cela refroidisse un peu pour enlever les peaux très facilement. Les tomates ne doivent pas cuire!!)

  3.  Ajouter une c.à.c. de paprika doux et faire cuire 30 seconds (cela aussi brûle rapidement, attention)

4.  Couper le pain en fines tranches et ajouter à la tomate. Bien mélanger avec une cuillère en bois pour que le pain s’imbibe bien de tous les sauveurs.

5.  Ensuite ajouter les ails réservés et couvrir d’eau (environ 1 litre, un peu plus pour une soupe moins épaise)

6.  Faire mijoter pendant 20 minutes.

7.  Ajouter  le jambon coupé en lanières et les œufs. Mélanger rapidement avec la cuillère en bois pour casser les œufs: ils doivent se distribuer en lanières dans toute le volume de la soupe.

8.  Laisser cuire l’œuf encore 2 minutes et servir dans de bols en terre cuite.



9.  Couper le chorizo en brunoise (très petits cubes) et l’ajouter au bol de soupe très chaud (ceci est une option, la recette originale n’a pas de chorizo, mais j’aime bien l’ajouter, cela ajoute un très bon goût, je trouve)



Et voilà, bon appétit! Profitez bien de cette petite recette d’hiver…


Comme la plus part des plats mijotés, la soupe est encore meilleure le lendemain, alors, n’hésitez pas à la faire la veille, ou le matin pour le soir, ou à en faire en grande quantité pour avoir de la soupe pour plusieurs jours. Elle se garde quelques jours dans le frigo dans un tupperware hermétique sans problème.



CRÉDITS: tous les jolis bols dans les photos de cet article (sauf le cœur de la première photo) sont faits à la main par Rosie Torrie-Alen, qui nous les a gentiment offert pour le déjeuner Femmepreneurs. Si vous voulez commander chez Rosie, n’hésitez pas à me contacter, je vous mettrai volontiers en contact!


26 vues

© 2017 - Propriété de My Cooking World - Site réalisé par Brief Spirit

Crédit Photos Henrietta Richer, Pauline Goyard et Carmen del Campo