© 2017 - Propriété de My Cooking World - Site réalisé par Brief Spirit

Crédit Photos Henrietta Richer, Pauline Goyard et Carmen del Campo

  • Admin

Maison Plisson - 20 Juillet 2015

Comme c’est souvent le cas avec des nouvelles enseignes, j’ai eu plusieurs informations sur la Maison Plisson la semaine dernière. Cette nouvelle épicerie haut de gamme était sur ma “to do list” depuis son ouverture le 07 mai.




Alors, profitant d’un rdv dans le centre ce matin, je suis allée déjeuner (et faire du shopping) à la Maison Plisson ce midi.


Dans le Marais, au 93 du Boulevard Beaumarchais (pas loin de Merci, pour les habitués du quartier), se trouvent l’épicerie et le restaurant, avec une belle terrasse très agréable (surtout aujourd’hui où il ne faisait pas trop chaud)



La boutique “d’alimentation générale” se trouve “à droite” du numéro 93 du Boulevard, tandis que l’entrée du resto est à gauche. La terrasse, par contre occupe toute la façade. Il faut donc la longer pour aller faire les courses alimentaires 🙂


Au rez-de-chaussée, les aliments frais: la charcuterie, les primeurs, la crèmerie & fromagerie, le boucher et le bar à jus (où on peut presser son propre jus d’orange, si ça n’est pas 100% naturel…) Des produits exquis, qui on été dénichés un peu partout en France et en Europe par l’équipe de Delphine Plisson, une autre “reconvertie”, dans son cas, de la mode à la gastronomie. On n’y  trouve pas de produits exotiques, mais plutôt des produits du quotidien d’excellente qualité, comme des fromages et des charcuteries du terroir auxquels j’ai eu du mal à résister, mais étant enceinte j’ai préféré m’éloigner de la tentation…



En sous-sol, l’épicerie salée-sucrée et la cave.



Évidement, tout la gamme de bières La Parisienne est au rdv (3.50 en magasin, 5€ au restaurant)



Mais aussi une belle sélection de vins et champagnes, et des boissons naturelles (pas forcement bio).



Dans l’épicerie salée, de bons choix d’huile d’olive et de vinaigres, des produits grecs (très à la mode récemment), des pâtes italiennes et des conserves bretonnes.



Côté sucré, des chocolats, des bonbons à l’ancienne, une belle sélection de miel et confitures, des gâteaux traditionnels et un coin thé et café. J’étais un peu déçue pour la sélection de thés, pas parce qu’elle n’était bas bonne (toute la collection de Dammann Frères, qui est magnifique), mais parce qu’il n’y avait qu’un seul fournisseur, que l’on peut d’ailleurs trouver un peu partout sur Paris.



Bref, un plaisir de parcourir les différentes étagères en bois, remplies de bonnes choses qui donnent envie… de manger! Et voilà, le tour est joué, après un passage par la caisse pour régler ma bouteille d’huile d’olive à la truffe noire, continuation au resto.


Comme il était un peu tôt, il y avait plein de place en terrasse, alors, j’ai choisi une grande table à 4 pour moi toute seule (un peu instable, il faut le dire), question de profiter de mon déjeuner. Une carte simple mais efficace, avec des salades généreuses, des tartes salées, une soupe froide (du gaspacho, bien entendu), 3 plats du jour pour les amateurs de la viande, le poisson et  les veggies, et des desserts classiques (auxquels je n’ai pas goûté car j’avais pris le dessert avant le déjeuner chez Bob’s Kitchen, et il ne faut pas abuser…)

 


Je ne suis pas du tout végétarienne, mais le plat du jour à base de polenta aux aubergines et tagliatelles de courgette à l’estragon m’a immédiatement séduite, et la suite a donné raison à cette envie…


Une assiette généreuse (voir trop) avec une polenta crémeuse et savoureuse, cuite à la perfection, des tagliatelles de courgette croquantes juste comme il le faut, avec un subtile arôme d’estragon et des pignons de pin toastés, le tout servi dans une belle assiette en faïence au même style d’ancienne épicerie au goût du jour que le magasin. Le prix, 16€. Ce n’est pas forcement bon marché, mais il faut dire que c’était délicieux et assez copieux, et puis on est dans l’une des dernières adresses à la mode dans le centre de Paris, alors, on ne s’attendait pas à moins que ça.




Possible aussi de faire du Take Away, pour des repas, des sandwichs ou tout simplement pour les gâteaux et viennoiseries à la vente dans le bar, mais on avait décidé de rester raisonnable…


Photo de Le Figaro


Pour finir, je vous laisse une photo des toilettes (mais ce n’est pas méchant), car j’ai trouvé la déco adorable…



Bref, beau passage pour cette épicerie magnifique, à revisiter bientôt pour un petit-déj ou un brunch, je suis restée avec une envie de sucré…


1 vue